Apt.2 Imm.20 rue Med Kaghat, 30 000, Fes Maroc

Protection des bâtiments contre la foudre : le moment fatidique où la foudre tombe

Des chercheurs chinois sont parvenus à capturer la foudre en vidéo et la manière dont elle frappe grâce à une caméra sophistiquée. Ils ont pu ainsi mieux comprendre les étapes cruciales qui déterminent le chemin qu’elle va emprunter et l’endroit où elle va s’abattre.

Un phénomène qui fascine

Qui ne se souvient pas avoir passé de longs moments à contempler ce spectacle hypnotisant à la fois sublime et effrayant que sont les éclairs, par la fenêtre lors d’une nuit orageuse ?

La foudre est un phénomène naturel fascinant qui a toujours intrigué l’homme et qui est à l’origine de nombreux mythes.

Aujourd’hui les scientifiques s’évertuent à en déchiffrer les codes et comprendre son fonctionnement, car il reste beaucoup à apprendre sur le sujet.

Étant donné la dangerosité de la foudre lorsqu’elle frappe des installations sensibles ou même l’homme – même si nous n’avons qu’une chance sur un million d’en être la cible directe – les chercheurs souhaitent connaître les éléments qui déterminent la course et le lieu de chute de la foudre.

Une expérience prometteuse

Tout le monde sait déjà que la foudre est attirée par les objets métalliques (attractivité de l’électricité statique) et par les objets élevés.

À Pékin, des scientifiques ont réussi à filmer l’instant “T”, avec une caméra ralentissant le phénomène 10000 fois car la foudre est bien trop rapide pour l’œil nu et même pour des appareils traditionnels! Ils ont pu décortiquer et mieux comprendre le mécanisme.

Pour que la foudre apparaisse, plusieurs “traceurs d’éclairs” descendent des nuages, tandis qu’un seul traceur ascendant s’élève du sol. Lorsque ce dernier va s’approcher d’un traceur descendant, un canal se formera entre eux, et de cette convergence, naîtra une connexion qui se matérialisera immédiatement par une très forte décharge électrique libérée.

Ce processus n’est pas sans rappeler la course des spermatozoïdes vers l’ovule.

Cette expérience a permis aux chercheurs de découvrir que ce phénomène a eu lieu lorsque les traceurs étaient à 23 mètres l’un de l’autre !

L’endroit où la foudre frappe

Une des conclusions qu’en tirent les scientifiques est que l’endroit où la foudre va frapper n’est pas prévisible aux premiers instants du processus lorsque les charges électriques sont encore condensées dans le nuage.

Ce lieu ne devient prévisible que lorsque la connexion que l’on nomme “processus d’attachement” a lieu entre les deux traceurs ascendant et descendant.

Cette découverte va ouvrir de nouvelles voies et grandement aider les professionnels de la protection contre la foudre à l’image d’1G Foudre dans leurs études et leur travail.